The fantastic room

toutes lectures et films fantastiques, de Harry Potter à Star wars en passant par Le seigneur des anneaux et Matrix, venez parler avec nous!!!
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Retour vers le futur Premier volet

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Casey
fées
fées


Nombre de messages : 300
Date d'inscription : 21/05/2006

MessageSujet: Re: Retour vers le futur Premier volet   Ven 2 Juin - 14:48

du talent? où je ne le vois pas.. Twisted Evil Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jedimaster38
anges
anges
avatar

Masculin Nombre de messages : 972
Age : 32
Localisation : Grenoble
Date d'inscription : 24/05/2006

MessageSujet: Re: Retour vers le futur Premier volet   Ven 2 Juin - 18:18

il ta aveuglé sunny sunny Wink

_________________
may the force be with you, young skywalker
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Frésia
Hobbits
Hobbits
avatar

Féminin Nombre de messages : 121
Age : 49
Localisation : Gard
Date d'inscription : 20/05/2006

MessageSujet: Re: Retour vers le futur Premier volet   Ven 2 Juin - 18:23

Il es tgourmand le jeune homme, maintenant c'est au tour de Casey ! 65+6
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anoth
La déesse Administratrice
La déesse Administratrice
avatar

Féminin Nombre de messages : 1482
Date d'inscription : 18/05/2006

MessageSujet: Re: Retour vers le futur Premier volet   Ven 2 Juin - 19:59

oui.... bon donc bttf...

un tit article cadeau sur la trilogie:


Retour vers le futur: La Trilogie
Back to the Future
Etats-Unis, 1985/1989/1990
De Robert Zemeckis
Scénario : Robert Zemeckis et Bob Gale
Avec Michael J. Fox, Christopher Lloyd, Thomas F. Wilson, Lea Thompson, Crispin Glover, Mary Steenburgen
Photo : Dean Cundey
Musique : Alan Silvestri
Durée : 1h51/1h48/




Lorsque Marty McFly retourne en 1955 dans une machine à voyager dans le temps inventée par Emmett "Doc" Brown, sa présence empêche ses parents de se rencontrer. Il devra tout faire pour que leur union ait lieu malgré tout.


"VOUS SAVEZ, L’HISTOIRE, ELLE VA CHANGER."


Berceau cinématographique pour un bon nombre de cinéphiles d’aujourd’hui, les années 80 recèlent de bijoux du cinéma de genre comme la trilogie Retour vers le futur. Lorsque le premier épisode sort sur les écrans en 1985, Robert Zemeckis a déjà trois films à son actif, deux comédies (Crazy Day, 1978, et La Grosse Magouille, 1980) et un sous-Indiana Jones (A la poursuite du diamant vert, 1984). Il n’est alors qu’un membre du groupe croissant de protégés de Steven Spielberg (producteur des deux premiers longs métrages de Zemeckis), pour qui le metteur en scène et son partenaire d’écriture Bob Gale ont écrit 1941. C’est dans cette atmosphère propice à la série B fantastique empreinte d’humour, au milieu des Goonies, Gremlins, SOS Fantômes et autres Explorers, que va naître Retour vers le futur, quintessence d’une époque et du cinéma de son auteur. Avec son cocktail de genres, le projet s’inscrit dans la mouvance des œuvres précitées et présente également un échantillon des récurrences esthétiques et thématiques du cinéaste. Derrière ses apparences de produit anodin des eighties, Retour vers le futur continue pourtant de capturer son monde et s’avère un authentique film culte pour toute une génération de spectateurs, cinéphiles ou non. Qu’est-ce qui rend ce film, et plus encore, la trilogie dans son ensemble, si spécial? Très probablement la qualité, tant de la forme que du fond, qui prospecte nombre de thèmes, de la figure paternelle à la question du destin dans cette aventure à travers le temps.


UNIVERSAL PRESENTS


Partout où vous irez, à qui que vous demandiez, on vous répondra qu’on aime Retour vers le futur. Pour certains, c’est l'un des films chéris de leur enfance, pour d’autres, un chef-d’œuvre, mais quel que soit le degré d’appréciation, tout le monde semble aimer la trilogie de Robert Zemeckis. La principale qualité du film est son universalité. L'un des principaux points forts de Steven Spielberg, évidemment producteur exécutif ici, cette faculté de toucher le monde entier transpire à travers tout le récit de Zemeckis et Gale. On a beau le retourner dans tous les sens, le scénario de Retour vers le futur (par ailleurs nommé à l’Oscar) est tout bonnement parfait. Un exemple d’écriture qui allie science-fiction et humour au sein d’une aventure improbable. Choisissant comme point de départ le plus fondateur des paradoxes temporels (si je retourne dans le temps tuer mon géniteur, j’empêche ma naissance mais si je ne nais pas, comment puis-je retourner dans le temps tuer mon géniteur?), les scénaristes en exploitent uniquement la base (mettant de côté le problème impossible à résoudre) de manière à tisser une histoire capable de parler à tout un chacun. Avec pour principal protagoniste un lycéen toujours en retard aspirant à la vie de rockstar, Gale et Zemeckis nous présentent un identifiant idéal, d’autant plus qu’il semble avoir une famille on ne peut plus commune, majoritairement composée de losers (sœur-bigoudis, frère caissier de fast-food, mère alcoolique et obèse et père minable). Qui n’a jamais eu honte de ses parents? Qui n’a jamais rêvé les changer, ne serait-ce qu’un tout petit peu? C’est l’occasion offerte au héros par le film.


"PAPA-PAPA-PAPI-PAPO"


C’est en tombant sur un vieil album scolaire de son père que Bob Gale s’est demandé s’il aurait été ami avec son propre père, s'ils avaient été ensemble au lycée. Au début du film, on peut entendre Marty citer une phrase de son père avant de dire "Tu m’entends? Je commence à parler comme mon père". En transportant Marty dans le passé, et en le substituant à son père dans le schéma de rencontre de ses parents, l’histoire opère une habile variation autour du complexe d’Œdipe (selon lequel tout fils souhaite tuer son père pour gagner l’amour exclusif de sa mère), faisant de Marty la cible amoureuse de sa mère, au risque non de tuer son père, mais de se tuer lui-même! Il doit donc faire équipe avec son ringard de père afin de conquérir le cœur de Lorraine, mais dans un premier temps, tous ses efforts se soldent immanquablement par un échec. Marty se réapproprie même la nemesis de George, Biff Tannen. Cette tournure des évènements pourrait s’interpréter comme l’incapacité pour tout fils de se démarquer de son géniteur, explorant toujours plus la teneur psychologique du récit et l’écho quelle trouve chez le spectateur. Par exemple, ce voyage dans le temps et le lien particulier qui le force à se nouer d'amitié avec George permettra à Marty de découvrir que son père, tout comme lui, entretenait également des ambitions artistiques (littéraires pour George) et l’une des conséquences de la victoire de George sur Biff sera justement son épanouissement professionnel. D’ailleurs, une scène coupée, située avant le voyage dans le temps, voyait Marty mettre la maquette de son groupe dans une enveloppe avant de décider de ne pas l’envoyer. C’est pourquoi on le voit porter une enveloppe à la fin du film, lorsqu’il se réveille après ce qu’il croit être un "cauchemar". Un cauchemar qui lui aurait néanmoins fait réaliser que, pour ne pas devenir comme son père, il fallait croire en soi et tenter le coup. Malgré l’absence de cette scène, peut-être trop explicite, l’arc scénaristique demeure bien présent et participe à l’identification du spectateur.


HELL VALLEY


Evidemment, l’idée d’une suite s’est immédiatement imposée et, alors qu’on les néglige, sans les qualifier de séquelles vénales, ce sont ces deux chapitres complémentaires qui viendront enrichir l’univers créé par le premier film et transformer Retour vers le futur en saga à travers le temps. Retour vers le futur II est la première partie d’une suite qui en compte deux, avec de nouveaux enjeux: les malheurs apportés par la machine, le complexe "mauviette" et, surtout, la question de la fatalité. Le voyage dans le temps, comme tout progrès technologique, pose des questions éthiques. Si le côté obscur dans lequel Marty glisse un instant (en achetant l’Almanach des Sports) est totalement absent de la première aventure, il est le principal moteur de la suite de l’histoire. En effet, arrivé en 2015 au début du film, Marty achète un magazine relatant toutes les victoires sportives de 1950 à 2000. Sermonné par Doc, il l’abandonnera, mais il sera malheureusement retrouvé par Biff, alors âgé de 77 ans, qui retournera dans le passé afin de se donner l’Almanach à lui-même, plus jeune de 60 ans, afin de faire de lui un homme riche. Cela, nos héros ne le découvrent que lorsqu’ils reviennent en 1985, un présent qui s’avère être différent de celui qu’ils avaient connu. Aujourd’hui, Biff Tannen est un milliardaire marié à Lorraine, George McFly a été assassiné (par Biff) et Doc Brown est à l’asile. Afin de rectifier les choses et d’éviter cet Enfer sur Terre, Doc et Marty doivent retourner dans le passé. En décidant de ramener les personnages une nouvelle fois en 1955, les auteurs vont développer une thématique de la répétition et du double et lier le tout à la question du destin.


DOUBLE BACK


Tout d’abord, il faut revenir un peu en arrière, à l’introduction de ce deuxième épisode, prenant place en 2015. Zemeckis et Gale entament de revisiter les scènes-clé du premier volet avec l’arrivée sur la place de l’Hôtel de Ville, puis la confrontation dans le café (Lou’s Cafe en 1955, Cafe 80 en 2015) qui se termine en poursuite dans la rue (voiture contre chariot transformé en skateboard en 1955, hoverboards en tous genres en 2015). Simple clin d’œil? Non. Ce premier instant "remake" va considérablement approfondir la thématique du premier film. Les histoires de voyage dans le temps sont on ne peut plus adéquates pour aborder le thème du destin, de la fatalité. Déjà, dans le premier tome, le 5 novembre 1955 marquait la date de la rencontre entre Lorraine Baines et George McFly, mais également celle de l’idée du convecteur temporel, survenue à Doc Brown lors de sa chute dans les toilettes ce jour-là. Coïncidence ou date-clé? Le dénouement du film, qui voit Lorraine et George finalement unis malgré l’intervention première de Marty, portait à penser que c’était écrit. D’ailleurs, George ne tente-t-il pas, sur les conseils de Marty, de séduire Lorraine en lui clamant que "le destin m’a réuni à vous" et qu’elle lui avait été "destinée"? En choisissant de reproduire les évènements du précédent opus dans le futur, Zemeckis et Gale nous présentent un exemple de l’Histoire se répétant, comme en réponse à un schéma récidiviste.


BACK IN TIME


Nouvelle coïncidence dans le temps, c’est le 12 novembre 1955, date à laquelle la foudre s’est abattue sur l’horloge de l’Hôtel de Ville (permettant à Marty de repartir en 1985 dans le premier film), que le vieux Biff (de 2015) choisit pour retourner dans le passé afin de se donner l’Almanach à lui-même. Doc s’interrogera même sur ce choix, évoquant la possibilité que la date représente le centre du continuum espace-temps, à moins qu'il ne s’agisse d’une simple coïncidence. En ramenant les protagonistes en 1955, les scénaristes explorent plus avant la complexité de ce volume par le biais d’une mise en abyme. Il y a à présent deux Marty et deux Doc en 1955, un premier duo qui n’est autre que celui du premier film (dont l’objectif et de renvoyer Marty en 1985) et un deuxième duo, celui de Retour vers le futur II (dont l’objectif est de récupérer l’Almanach sans interférer avec le premier duo). Nombre de fois, les deux intrigues vont se téléscoper, perpétuant le thème de la répétition, ou plutôt du double. En effet, par le biais de la révolution technologique des effets spéciaux, on pourra voir à plusieurs reprises le même acteur en deux exemplaires (le vieux Biff face au jeune, le Doc de 1955 et le Doc de 1985, les deux Marty et même Jennifer, la petite amie de Marty, qui tombera nez à nez avec son soi de 2015) voire trois (Michael J. Fox interprétant Marty en 2015 et ses deux enfants, Marty Jr. et Marlene!) dans un même cadre. Outre la réitération de scènes connues, la situation nous permet également d’adopter des points de vues alternatifs sur des moments-clés (Marty et Lorraine dans la voiture, le coup de poing de George, Marty sur scène), explorant l’idée de mise en abyme et de répétition, mais surtout, dans un élan presque expérimental (on pense à la trilogie de Lucas Belvaux), on suit des personnages secondaires dans des scènes qui avaient fait l’œuvre d’ellipses lors du premier film (Biff allant chercher sa voiture au garage). En faisant appel à la connaissance du premier film par le spectateur, Retour vers le futur II noue un lien presque intime avec le public et l'entretiendra à travers la suite, perpétuant la dimension culte de la trilogie.

suite au prochain post
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fantasticforum.realbb.net
Anoth
La déesse Administratrice
La déesse Administratrice
avatar

Féminin Nombre de messages : 1482
Date d'inscription : 18/05/2006

MessageSujet: Re: Retour vers le futur Premier volet   Ven 2 Juin - 20:00

suite de l'article

WILD GUNMAN


Avec une exploitation entière et insoupçonnée du potentiel offert par l’univers du premier film, Retour vers le futur II est sans doute le plus riche de la trilogie. Et ce n’est pas encore fini. En extrapolant à partir de la figure paternelle incarnée par George McFly dans le premier film, courbant l’échine devant l’affront, les scénaristes font de Marty quelqu’un qui ne supporte pas d’être traité de "mauviette" (ou d’autre chose, comme d’avoir "les foies" en 1885), jusque dans le Far West de Retour vers le futur III où les pistes introduites par le chapitre II vont évidemment se conclure. Frappé par la foudre après avoir accompli leur mission, Doc est transporté en 1885 tandis que Marty reste coincé en 1955. Il ira trouver le Doc de 1955 afin qu’il l’aide à rentrer en 1985 mais ils découvrent que le Doc de 1985 a été tué par Buford "Molosse" Tannen en 1885. Marty décide alors de partir sauver son ami et le ramener en 1985. Cependant, en intervenant lors d’une kermesse (réminiscence de la Féerie Dansante des Sirènes du premier film, l’histoire se répétant inlassablement), Marty se réapproprie l’ennemi de Doc, Buford Tannen, tout comme il l’avait fait en 1955 avec Biff (autre réminiscence). C’est donc Marty que Tannen défie en duel. Un duel qui va faire réaliser à Marty qu’à trop être orgueilleux, il peut en perdre la vie. De retour en 1985, il refusera le duel proposé par Needles et évitera ainsi un accident qui aurait gâché sa vie. C’est alors que Jennifer sort de sa poche un fax, rapporté du futur, indiquant le renvoi de Marty après qu’il ait accepté une magouille du même Needles, qui l’avait alors défié. L’inscription sur le fax s’efface. Lorsque Jennifer en demandera l’explication à Doc, celui-ci lui affirmera que l’avenir n’est pas écrit, répondant enfin à la question de la fatalité.


"RONALD REAGAN ! L’ACTEUR ?!"


Revenons au décor choisi par Zemeckis et Gale pour ce troisième chapitre. Il n’est pas innocent dans la mesure où le western implique codes et clichés. C’est à travers la thématique de l’honneur et le stéréotype du duel que les auteurs achèvent l’arc scénaristique du "complexe mauviette". Cela nous amène à l’autre intérêt apporté par l’époque. En bon réalisateur cinéphile qu’il est, Robert Zemeckis se plaît à explorer les genres (Forrest Gump en est un très bon exemple). Retour vers le futur, dont le premier plan est directement inspiré de La Machine à explorer le temps de George Pal et qui contient de nombreuses références à C’était demain de Nicholas Meyer et Safety Last! (classique muet avec Harold Lloyd), se situait au croisement de la science-fiction, de la comédie et du teen movie. Retour vers le futur II préférait s’aventurer dans la veine SF et Retour vers le futur III renvoie aux films de Sergio Leone. Zemeckis rend même directement hommage à deux œuvres du maestro: il y a tout d’abord Pour une poignée de dollars, que Biff regarde lors du 1985 alternatif, avec un Clint Eastwood dont Marty s’approprie le nom et la ruse du gilet pare-balles improvisé; puis Il était une fois dans l’Ouest, auquel Zemeckis subtilise un plan pour le calquer à l’identique (l’arrivée de Marty en ville). Par ailleurs, le film renvoie au contraste entre les westerns américains de John Ford et Howard Hawks et les westerns spaghettis par l’intermédaire des vêtements de Marty, tout d’abord affublé d’une panoplie de cow-boy aux couleurs improbables avant d’être relooké à l’aide d’un poncho dans la plus pure tradition de Blondin. Avec ce film, Zemeckis et Gale évoquent également tout un pan de la littérature fantastique de l’époque, avec de nombreuses références à Jules Verne mais aussi quelques détails matériels (le réfrigérateur créé par Doc, par exemple) avant l’apothéose de la locomotive à voyager dans le temps, marchant à la vapeur, cédant définitivement au monde du steampunk.


OUTATIME


Du Petit théâtre de la science-fiction qu’affectionne George McFly aux romans de Jules Verne, c’est toute la nostalgie de l’auteur qui émane de cette trilogie. C’est cette même nostalgie qui enrobe notre souvenir de la saga Retour vers le futur et qui en fait une œuvre à la fois profonde et divertissante, et finalement intemporelle. Pas une ride en bientôt vingt ans d’existence, malgré la présence de chansons de Huey Lewis et de ZZ Top, d’une DeLorean et d’une doudoune sans manches. A l’heure où l’on aimerait voir Robert Zemeckis revenir vers ses premières amours, la trilogie Retour vers le futur demeure, dans son ensemble composé de trois films, plus que n’importe lequel de ses autres métrages, l’authentique chef-d’œuvre de sa filmographie. Aujourd’hui encore, on n’a pas fait meilleur film sur le voyage dans le temps. De par son habile mélange des genres et sa richesse tant thématique que visuelle, il s’agit là d’un modèle exemplaire d’entertainment intelligent, représentatif de ce qui s’est fait de mieux dans ces années-là et pourtant indémodable, ultime film culte d’une époque et de son auteur.

de robert hosyan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fantasticforum.realbb.net
SHANI
Jedi
Jedi
avatar

Nombre de messages : 799
Localisation : lourdes(65)
Date d'inscription : 22/05/2006

MessageSujet: Re: Retour vers le futur Premier volet   Ven 2 Juin - 22:42

parfait et génial ton article merci énormément anoth!!!!!!!!!!!!!!!! Wink cheers cheers cheers cheers cheers t'es une reine non euhhhhhhhhh une déesse c'est vrai queen queen lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Casey
fées
fées


Nombre de messages : 300
Date d'inscription : 21/05/2006

MessageSujet: Re: Retour vers le futur Premier volet   Sam 3 Juin - 1:33

ouhaouh! Shocked ça c'est du post j'ai eu la fleme de le lire j'avoue mais j'adore le "papa papa papi papo" Laughing Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jedimaster38
anges
anges
avatar

Masculin Nombre de messages : 972
Age : 32
Localisation : Grenoble
Date d'inscription : 24/05/2006

MessageSujet: Re: Retour vers le futur Premier volet   Sam 3 Juin - 14:42

tré bon article, complet et tout. respect a notre chere admin Wink

_________________
may the force be with you, young skywalker
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SHANI
Jedi
Jedi
avatar

Nombre de messages : 799
Localisation : lourdes(65)
Date d'inscription : 22/05/2006

MessageSujet: Re: Retour vers le futur Premier volet   Sam 3 Juin - 15:31

allez une hola pour notre anoth!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anoth
La déesse Administratrice
La déesse Administratrice
avatar

Féminin Nombre de messages : 1482
Date d'inscription : 18/05/2006

MessageSujet: Re: Retour vers le futur Premier volet   Sam 3 Juin - 19:34

merci merci!!! Embarassed arretez je vais rougir!!! 65+6 , de rien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fantasticforum.realbb.net
Jedimaster38
anges
anges
avatar

Masculin Nombre de messages : 972
Age : 32
Localisation : Grenoble
Date d'inscription : 24/05/2006

MessageSujet: Re: Retour vers le futur Premier volet   Dim 4 Juin - 2:11

cheers cheers cheers

_________________
may the force be with you, young skywalker
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SHANI
Jedi
Jedi
avatar

Nombre de messages : 799
Localisation : lourdes(65)
Date d'inscription : 22/05/2006

MessageSujet: Re: Retour vers le futur Premier volet   Dim 4 Juin - 17:13

toujours histoire sans paroles jedimaster Question Question Question Razz Razz Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Casey
fées
fées


Nombre de messages : 300
Date d'inscription : 21/05/2006

MessageSujet: Re: Retour vers le futur Premier volet   Dim 4 Juin - 17:17

bah ouais pour avoir un nombe de posts plus importants il faut bien flooder.. Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SHANI
Jedi
Jedi
avatar

Nombre de messages : 799
Localisation : lourdes(65)
Date d'inscription : 22/05/2006

MessageSujet: Re: Retour vers le futur Premier volet   Dim 4 Juin - 17:27

vivi mais comme je l'ai dit à anoth c'est pas la quantité qui compte mais la qualité!!!!! Twisted Evil Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Casey
fées
fées


Nombre de messages : 300
Date d'inscription : 21/05/2006

MessageSujet: Re: Retour vers le futur Premier volet   Dim 4 Juin - 18:05

exact mais certains ont peut-être du mal à le comprendre Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jedimaster38
anges
anges
avatar

Masculin Nombre de messages : 972
Age : 32
Localisation : Grenoble
Date d'inscription : 24/05/2006

MessageSujet: Re: Retour vers le futur Premier volet   Dim 4 Juin - 21:20

jvous signale juste comme ca que je fais que vous suivre Very Happy et puis desfois des emoticone bien expressifs sont tellemen mieu que de longues paroles Rolling Eyes

_________________
may the force be with you, young skywalker
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SHANI
Jedi
Jedi
avatar

Nombre de messages : 799
Localisation : lourdes(65)
Date d'inscription : 22/05/2006

MessageSujet: Re: Retour vers le futur Premier volet   Dim 4 Juin - 21:30

msieur le grand philosophe bien le pardon!!!!! lol! lol! lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Casey
fées
fées


Nombre de messages : 300
Date d'inscription : 21/05/2006

MessageSujet: Re: Retour vers le futur Premier volet   Lun 5 Juin - 1:38

bah le problème est qu'ici on est sur un forum et les posts qui ne contiennent qu'une émoticone sont considérés comme du flood et je peux te dire qu'Anoth est sympa car sur d'autres forums tu aurais déjà pris un avertissement car tu n'es pas sur un chat. Comme quoi les longues paroles peuvent expliquer bien des choses Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jedimaster38
anges
anges
avatar

Masculin Nombre de messages : 972
Age : 32
Localisation : Grenoble
Date d'inscription : 24/05/2006

MessageSujet: Re: Retour vers le futur Premier volet   Lun 5 Juin - 2:10

oui je sais, mais en meme temps sur les autres forum ya pas trop de liberté de plaisanter comme on fait sans etre repris par les modo. et pui la ca empeche pas qu'il yai pas de debordement et que entre nous tout se passe bien parce qu'on allie plaisanterie et echange sur les sujet.

_________________
may the force be with you, young skywalker
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Casey
fées
fées


Nombre de messages : 300
Date d'inscription : 21/05/2006

MessageSujet: Re: Retour vers le futur Premier volet   Lun 5 Juin - 14:15

je suis entièrmeent d'accord sur le fait qu'on peut plaisanter à tout va, mais plaisanter à tout va ne veut pas dire que l'on peut flooder comm des malades non plus parce qu'il ne faut quand même pas abuser de la gentillesse de l'administratrice c'est là qu'ensuite on arrive à un système serré à fond et on ne pourra plus plaisanter car elle pensera que si on plaisante on ne pourra pas s'empêcher de flooder. je sais pas si tu vois ce que je veux dire. Enfin bref de toute façon ce n'est pas le lieu Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anoth
La déesse Administratrice
La déesse Administratrice
avatar

Féminin Nombre de messages : 1482
Date d'inscription : 18/05/2006

MessageSujet: Re: Retour vers le futur Premier volet   Lun 5 Juin - 15:39

wouah c'est de la discussion serieuse ça... no mais là je laisse un peu faire parce que pour l'instant on est pas beaucoup...après ça risque d'eetre plus serré sinon on ne comprend plus rien au sujets
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fantasticforum.realbb.net
Casey
fées
fées


Nombre de messages : 300
Date d'inscription : 21/05/2006

MessageSujet: Re: Retour vers le futur Premier volet   Lun 5 Juin - 16:42

oui bien entendu mais je lui explique qu'il ne faut pas trop abuser sinon on va arriver à un système autoritaire plus tard quand nous serons plus nombreux ce qui serait normal si on abuse maintenant tu vois. Mais bon là même si on est pas nombreux on ne comprends plus rien au sujets car il y a du flood partout.. c'est pour dire je vérifien à chaque fois dans quel topic je suis car ne sais même plus où je susi en lisant les posts Shocked
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anoth
La déesse Administratrice
La déesse Administratrice
avatar

Féminin Nombre de messages : 1482
Date d'inscription : 18/05/2006

MessageSujet: Re: Retour vers le futur Premier volet   Lun 5 Juin - 16:50

oui c'est vrai c'est pour ça que j'ai commencé avec shani a faire un peu le menage..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fantasticforum.realbb.net
SHANI
Jedi
Jedi
avatar

Nombre de messages : 799
Localisation : lourdes(65)
Date d'inscription : 22/05/2006

MessageSujet: Re: Retour vers le futur Premier volet   Lun 5 Juin - 22:52

ma pauvre biche tu vas devoir le refaire car je ne sais pas si le premier coup de balai à servi vraiment!!!! Evil or Very Mad Evil or Very Mad lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jedimaster38
anges
anges
avatar

Masculin Nombre de messages : 972
Age : 32
Localisation : Grenoble
Date d'inscription : 24/05/2006

MessageSujet: Re: Retour vers le futur Premier volet   Mar 6 Juin - 0:51

pour recentrer le sujet la c'est en principe sur le premier volet de la trilogie retour vers le futur Very Happy . au fait c'est sorti en dvd ou pas encore?

_________________
may the force be with you, young skywalker
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Retour vers le futur Premier volet   

Revenir en haut Aller en bas
 
Retour vers le futur Premier volet
Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» custom doc brown - retour vers le futur
» DEFENDER 1986 "Retour vers le futur !.."
» Les chaussures de Marty retour vers le futur 2 enfin en vente
» Coffret Trilogie "Retour vers le futur "Blue-ray édition collector
» [Blu-ray] La Trilogie Retour vers le Futur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The fantastic room :: Retour vers le futur-
Sauter vers: